LE PONT DE LA ROQUE

Pour obtenir le livre cliquez ci-dessous:

Super conférence "à deux voix" qui s'est tenue le 17 décembre au Feu Follet. Vous pouvez en écouter des extraits sur You Tube : 

 

https://youtu.be/UfGO1xR5Dsg

 

https://youtu.be/b4iTs34wHrg

 

https://youtu.be/pDSooB7vn2Y

 

https://youtu.be/PRm33ht-NJc

 

https://youtu.be/PZHDJquzD8A

https://youtu.be/pjBChqtSi1U

Envoyez-nous un commentaire sur notre livre d'or (voir tout en bas)!

 

Juin 1972. Une découverte macabre sur le golf de Granville projette la toute jeune inspecteur de police Isabelle Colas dans sa première enquête criminelle. Qu'y a t-il de vrai dans ce personnage de roman? Et quelle relation entre son aventure et celle d'un pilote de la Royal Air Force abattu en juin 1944 au-dessus du Cotentin?

 

Le Pont de la Roque, dans la baie du Mont-Saint-Michel, est l’endroit réel où ces deux histoires se rejoignent. Découvrez, à l'aide du circuit Isabelle Colas ci-dessous, le décor fastueux et sauvage de cette région de France dans lequel nos deux héros se meuvent et vivent des moments capitaux de l'histoire de la contrée. Parcourez la galerie de photos de ces lieux envoûtants et...visitez les dès que vous le pouvez ! Parcourez la galerie des aquarelles en couleur qui introduisent chaque chapitre du livre. Essayez de démêler le vrai du faux sur Isabelle Colas. Certains disent l'avoir rencontrée. Des photos circulent. Dites-nous ce que vous en pensez en parcourant la page dédiée du site.

 

  LE CIRCUIT ISABELLE COLAS

  

Granville au sud, Coutances au nord: les deux villes charnières ! Isabelle vit dans l'une, travaille dans l'autre.

 

Le point vert situe l'emplacement du golf de Granville, là ou tout commence pour Isabelle.

 

Le point jaune, le havre de la Vanlée, est là où la saga de Ian Philipps débute, avec le crash de son chasseur.

 

Le point orange, les fours de Regnéville, indique le lieu secret du maquis de "l'homme invisible".

 

Le point noir montre le manoir de Hyenville, là ou Ian rencontre Christiane.

 

Le point rouge est le fameux Pont de la Roque. Là où tout commence et tout finit.

 


Commentaires: 28
  • #28

    francois.lequiller@orange.fr (mercredi, 03 janvier 2018 11:23)

    Le 17 décembre 2017, on a organisé une conférence "à deux voix" avec Patrick FISSOT dont le thème était : "Déceler le vrai du faux dans le Pont de la Roque". Ecoutez un extrait vidéo de la conférence sur You tube :

    https://youtu.be/UfGO1xR5Dsg

    https://youtu.be/b4iTs34wHrg

  • #27

    La Presse de la Manche, mercredi 8 février 2017 (dimanche, 19 février 2017 19:05)

    Sympathique interview de François Lequiller.

    Voir: http://auteurscotentin.e-monsite.com/pages/la-presse-en-parle/francois-lequiller.html

  • #26

    Christophe Lavieille, Coutances (samedi, 15 octobre 2016 14:03)

    Voilà un livre qui se déroule par "tchu nouos" et qui se lit en un clin d'oeil. C'est léger, c'est très bien documenté. Agréable. François Lequiller est certainement le moins horsain des "expats" locaux (qui sont fort bienvenus.) Du pur jus à déguster sans modération. Un cadeau original et intéressant à faire (Noël approche.) On attend la suite de pied ferme.

  • #25

    Martine Zaida (mardi, 04 octobre 2016 19:57)

    Un roman captivant, plein d'intrigues, évoquant une période intéressante de l'histoire pas assez relatée à mon avis. J'apprécié particulièrement les allers-retours entre le passé et le présent et les liens faits entre ces deux périodes. Les aquarelles sont somptueuses et complémentent très bien le texte. Je recommande vivement ce livre aux amoureux de la Normandie et à tous ceux qui veulent la découvrir de manière originale. J'attends la suite avec impatience.

  • #24

    Liliana (jeudi, 08 septembre 2016 18:14)

    A great book with fast-paced-action. I like the interlacing plots that couple by the end. Bravo for the attention to historical detail and attachment to the region! The author (man) manages successfully to depict the inner voice of main female character who has to succeed in a male-dominated environment in provincial France of the 70ties. Last remark: don’t be fooled by author’s prejudice towards Easter European women :)

  • #23

    Pedro Diaz (lundi, 05 septembre 2016)

    Me gustó mucho Le Pont de la Roque.
    La trama es cautivadora y la forma en que se desarrollan en paralelo las dos historias con casi treinta años de diferencia, hasta que convergen y dan sentido a todo el argumento me resultó muy atractiva. Una excelente crónica que ayuda a penetrar en aquel periodo de cerca del final de la 2ª Guerra Mundial en Normandía, fue además para mi muy instructiva.
    La inspectora Isabelle Colas es un personaje muy interesante; que hace que el lector se solidarice con su lucha para consolidarse en su puesto dentro de la policía con todas las dificultades que esto conlleva para una mujer en una profesión tan masculina y con complicaciones familiares.
    Sobre todo el libro muestra y transmite el amor que Francois siente por esa región y que es capaz de transmitir al lector. Personalmente, me ha dejado el deseo de recorrer ese pequeño territorio con Le Pont de la Roque en la mano y echarme al mar y navegar hacia las islas donde se refugiaron Christiane e Ian.
    Me queda el placer de considerarme una parte de la historia: Mi nombre y el de mi compañero Eduardo han inspirado los de los dos sicarios venezolanos que ejecutan a los dos protagonistas de la historia de 1944. No es precisamente el personaje que me gustaría representar; pero verte recordado por el autor, aunque acabes muerto en una cuneta, es todo un honor.
    Recomiendo leer Le Pont de la Roque y quedo a la espera de esas siguientes aventuras de la 'Inspecteur' Colas que ya se nos prometen en esta primera entrega.

  • #22

    Ouest-France (mercredi, 27 juillet 2016 12:07)

    Extraits, Page Normandie/Manche (pour l'article complet, voir la page "Auteur" de ce site) :

    Statisticien puis économiste, François Lequiller vient de terminer son premier roman : un polar historique intitulé "Le Pont de La Roque". Ce Versaillais, devenu amoureux de la région (il habite Trelly), s'est plongé dans l'histoire locale....Style fluide, personnages attachants, le livre retient l'attention du lecteur...Ce premier livre fait partie d'une trilogie. Le deuxième portera sur le terrorisme d'extrême gauche des années 80 avec Action Directe. Et le troisième sera consacré aux scandales financiers contemporains.

  • #21

    La Manche Libre, page LIVRES, "Chez les libraires" (samedi, 16 juillet 2016 09:39)

    Parmi les sept livres présentés dans cette page de livres conseillés: Le Pont de la Roque ! (photo dans la page Auteur de ce site)

    Avec le texte suivant :

    L'économiste François Lequiller a toujours eu deux passions : l'Histoire, pour la connaissance du passé et une meilleure compréhension du présent, et le roman, pour l'évasion; auxquelles depuis 15 ans s'est ajoutée une troisième, le Cotentin ! C'est évidemment le plaisir qu'il a eu à unir ces trois passions en un seul ouvrage qui explique l'aimantation du lecteur pour ce roman absolument passionnant.
    Tout commence en 1972, par la découverte d'un cadavre en bout de terrain de golf de Granville. Entre alors en scène la toute jeune inspecteur Isabelle Colas. L'enquête la fait remonter jusqu'aux années 1940, et fait ressortir des faits datant de juin 1944. Le mois du Débarquement.
    Une alternance des époques, entre les années 40 et les années 70, donne à ce roman, au-delà de l'intensité dramatique, un réel intérêt historique. Captivant.

  • #20

    Claude Le Roy, Les Lettres Normandes (lundi, 27 juin 2016 17:58)

    Les Lettres Normandes N°111, revue de la Société des Écrivains Normands, 2ème trimestre 2016 :
    Un jour de juin 1972, un cadavre est découvert enterré près du golf de Granville ! Une jeune inspectrice de Coutances intervient, avec laquelle va collaborer Jacques, ancien avocat qui réside à Granville. L'enquête commence riche de péripéties et de rebondissements. On remonte le temps, à partir d'indices et de témoignages, pour finalement aboutir...à l'année 1944. L'occasion pour l'auteur de faire alterner les scènes situées en 1972 et celles qui se déroulent en 1944. C'est à la fois un roman policier et un rappel historique de la bataille du Cotentin, autour du pont de la Roque, qui sert de point d'ancrage. Un habile mélange de genres, parfois déroutant pour le lecteur impatient de connaître la clé de l'énigme, mais riche d'intérêt documentaire et fertile en émouvantes évocations.

  • #19

    Rebecca (samedi, 25 juin 2016 14:13)

    An excellent read. Looking forward to the second instalment of Inspector Isabelle Colas' investigations!

  • #18

    Philippe Bautier (mardi, 21 juin 2016 21:18)

    Ce que j'aime dans un livre , c'est une intrigue crédible, des personnages attachants et un contexte géographique ou historique où j'ai l'impression d'apprendre quelque chose tout en me distrayant. Le livre de François Lequiller répond à tous mes critères et je suis impatient de lire la suite. J'imagine bien un film ou téléfilm à partir de ce livre très vivant.
    Félicitations!!

  • #17

    Marianne (dimanche, 19 juin 2016 12:33)

    Très beau roman construit autour d'une intrigue très bien ficelée qui nous tient en haleine jusqu'au bout. Les personnages sont très intéressants, l'inspectrice en particulier que l'on ne peut qu'admirer. L'auteur réussit parfaitement à décrire le Cotentin, et les différentes atmosphères de la région, avec la mer omniprésente et si belle. Bravo !

  • #16

    Jean-Pierre PUIG (lundi, 13 juin 2016 10:38)

    Bravo à François Lequiller pour ce premier roman. Mon épouse et moi avons été très impressionnés par la facilité avec laquelle il s'est coulé dans le style du roman policier pourtant fort éloigné des rapports de l'inspection générale de l'Insee ou des manuels de comptabilité nationale dont il était plus familier. Impressionnés également par la précision des détails sur la seconde guerre mondiale et ses épisodes normands, ainsi que par l'originalité de l'intrigue. Une petite frustration, j'aurais aimé voir la belle Isabelle Colas grâce à une des remarquables aquarelles d'Elisabeth Lequiller, pour le prochain roman peut-être?

  • #15

    jacques (samedi, 11 juin 2016 14:02)

    J'ai beaucoup aimé ce roman polar-historique-terroir qui nous accroche du début à la fin par :
    - son intrigue très bien ficelée sortie de l'imagination fertile de l'auteur qui entrelace les personnages à travers 2 époques,
    - les personnages très attachants avec leurs caractères marqués et leurs histoires personnelles,
    - sa documentation très convaincante sur la période de la libération du Cotentin,
    - sans oublier les belles aquarelles
    Bravo pour ce premier roman très réussi
    En attendant impatiemment le suivant......

  • #14

    Christine COIN (mardi, 31 mai 2016 18:28)

    Un livre dans lequel on se plonge avec délice... La poésie des paysages si bien décrits, l'univers de la guerre qui semble si réel/réelle et qui soit s'oppose à la nature quand celle-ci est douce soit en amplifie sa violence quand elle est déchaînée, l'enquête policière qui nous tient en haleine jusqu'au bout (le charme de ses deux principaux protagonistes du côté enquêteur.. on attend la suite des a....s).
    J'ai beaucoup aimé, dans la construction du récit, les allers retours réguliers entre les deux périodes historiques, ainsi que le choix de la seconde période.
    Les aquarelles sont justes, belles, des bijoux...
    C'est un livre que je vais partager, j'attends avec impatience la suite, bravo les Lequiller!

  • #13

    François Lequiller (jeudi, 26 mai 2016 15:39)

    Le temps est venu des dédicaces !

    - le 5 juin au Festival Terre et Grandes Marées à Hauteville (50)
    - le 5 juin au Brok' Café à Cérences (50)
    - le 11 juin au Tennis Club du Grand Versailles (78)
    - le 25 juin à l'Agora-Presse de Granville
    - Le 2 juillet : les coureurs du Tour de France rouleront sur le pont de la Roque !
    - Le 3 juillet, au golf de Granville (50)
    - le 4 août au Magpresse de Carolles (50)
    - le 7 août au Salon du Livre de Granville (voir superbe affiche sur la page Auteur)

  • #12

    Les Nouvelles de Versailles (25/5/2016) (mercredi, 25 mai 2016)

    Du golf de Granville en 1972, à la résistance française dans le Cotentin en juin 1944, c'est là que vous emmène François Lequiller pour son premier roman. Pour ce Versaillais, "frère de" (du député Pierre Lequiller), l'écriture n'était pas predestinée. A peine le premier roman sorti, il travaille sur la suite. Car le Pont de la Roque est le premier ouvrage d'une trilogie...

    Pour la suite de l'article, voir la page "Auteur" de ce site.

  • #11

    Liliane Théaux (vendredi, 20 mai 2016 12:48)

    J'ai lu avec grand plaisir et beaucoup d'intérêt votre livre. Quelle imagination fertile! Dans ce décor verdoyant du Cotentin que vous connaissez si bien, ces deux captivantes histoires parallèles se déroulant et se croisant à des époques différentes tiennent le lecteur en haleine jusqu'à la dernière ligne. Bravo à Elisabeth pour ses delicates aquarelles.

  • #10

    François Lequiller (dimanche, 15 mai 2016 12:50)

    Cher Didier,
    Merci pour votre commentaire. Nous partageons le meme amour pour cette région. C'est avec grand plaisir que je vous rencontrerais. Envoyez-moi un Email à lepontdelaroque@yahoo.fr.
    Amitiés

  • #9

    didier fleury (dimanche, 15 mai 2016 10:05)

    Bonjour,
    J'ai découvert votre livre grâce à ma belle-soeur qui vous a demandé de faire une dédicace pour vos voisins de Quettreville .Quelle bonheur ce roman vous arrivez à fusionner deux époques dans notre région que j'aime tant;on parcours l'ancien canton de Montmartin entre les fours à chaux le manoir Surcouf et les deux ponts de la Sienne quel bonheur
    A quand la suite....
    En souhaitant vous rencontrer bravo et encore merci très cordialement
    Didier Fleury

  • #8

    Lars Thygesen (jeudi, 12 mai 2016 16:33)

    A captivating and charming book, with several different tracks: A policier track, stories of love, very well researched references to events from the 2nd World War and the liberation of France, and not least the wonderful descriptions of the Cotentin region of Normandy, its landscapes, people and communities.
    I recommend it also to foreign language readers like myself, because the language is beautiful and yet understandable!

  • #7

    PAP (jeudi, 12 mai 2016 12:33)

    Un très bon livre !
    Il ne s'agit pas seulement d'une enquête policière capable de tenir le lecteur en éveil jusqu'à la dernière page. Les descriptions du Cotentin, des personnages secondaires et de leurs manies, des objets familiers et des évènements historiques recréent un véritable univers autour de ses personnages principaux. J'espère pouvoir m'y replonger dans le prochain volume !

  • #6

    Ouest-France (2/5/2016) (mercredi, 04 mai 2016 14:28)

    François Lequiller, Versaillais marié à une Normande, est devenu amoureux de la region. Il s'est plongé avec délice dans l'histoire locale. [...] Le lecteur est entraîné d'une histoire à l'autre et il faut attendre la fin du livre pour découvrir comment les évènements de cette époque [la Libération] ont pu influencer la période contemporaine. Style fluide, personnages attachants, son livre retient l'attention du lecteur.
    Pour voir l'article complet de Ouest-France rendez-vous sur la page "Auteur" de ce site!

  • #5

    La Manche Libre (23/4/2016) (samedi, 23 avril 2016 14:11)

    François Lequiller est de profession économiste statisticien. Il est marié avec Elisabeth avec qui il a deux enfants. Il y a quinze ans le destin l'a amené dans un petit hameau de Trelly, au calme, entre Coutances et Granville. C'est l'amour de la région qui l'a poussé à imaginer son premier roman. Passionné de golf, c'est sur le green, il y a trois ans, que l'idée de l'intrigue lui est venue. [...] Son livre est un hymne à la région et à son histoire sur fond de polar, bien orchestré, laissant plusieurs intrigues s'entrecouper et mariant à merveille le passé et le présent. Les personnages de ce roman sont attachants et l'écriture fluide rend la lecture aisée.
    Pour voir l'article complet avec sa photo, rendez-vous sur la page "Auteur" de ce site!

  • #4

    Claudine POULAIN PRIOU (samedi, 16 avril 2016 11:36)

    Le récit, qui se déroule dans le Cotentin, alterne deux périodes différentes: celle du débarquement des alliés en juin 1944 et l'année 1972, date d'un meurtre qui va nécessiter ce retour en arrière pour être élucidé. Le passage d'une année à l'autre, chapitre par chapitre est assez habituel, il est bien réussi, les personnages sont faciles à suivre dans les deux moments. Assez classique également : le mélange de l'Histoire et d'une histoire personnelle. Pour ma part, j'ai préféré le caractère historique, avec de nombreux rappels sur les conditions du débarquement, alors qu'il aurait été peut être plus crédible d'avoir une seule passion amoureuse, celle qui donne son sens au livre.

  • #3

    Louise Vaugoude (mercredi, 13 avril 2016 22:15)

    Un vrai chef d'oeuvre !
    On sent que l'auteur a un réel amour de la Normandie tant les descriptions sont justes et précises ; et une vraie passion pour l'histoire qu'il nous transmet au fil des pages.
    A quand l'adaptation cinématographique ??

  • #2

    Christophe Perrard (mardi, 12 avril 2016 00:05)

    J'ai lu ce livre d’une traite, au soleil du Nord, au bord de la piscine (si, si, c’est possible aussi chez nous ....), l’effet polar a donc parfaitement fonctionné pour moi. Je livre mes impressions en vrac:
    - belle évocation du Cotentin, l’atmosphère et les lieux sont bien rendus, on y est vraiment, en tout cas pour ceux qui connaissent.
    - le livre semble très documenté sur la période 1944, jusque dans le détail. C’est très convaincant, et intéressant, dans ce domaine.
    - l’intrigue est imaginative, avec la mise en parallèle, bien progressivement, des deux histoires et périodes, mais, peut-être est-ce trop bien amené??. J’ai lu un autre commentaire qui trouve les personnages plutôt convenus et stéréotypés, c’est possible, mais pas trop en ce qui me concerne, probablement parce que je ne lis pratiquement jamais de polar.
    - j’ai bien aimé le style, la lecture est agréable, fluide, très plaisante.
    - que dire encore sur ce livre? toutes les femmes sont belles, quelle chance vous avez dans cette région!! et j’ai bien sûr, en tant qu’amateur, particulièrement apprécié les quelques voitures évoquées (Ah le cabriolet Facel II, pratiquement introuvable!!).
    Donc c’était un très bon moment de lecture, et je suis effectivement tout à fait admiratif pour ce premier opus: bravo et merci pour cette découverte!!

  • #1

    Chantal Madinier (dimanche, 10 avril 2016 20:24)

    Roman captivant qu'on lit sans s'arrêter...
    De belles recherches historiques et des descriptions somptueuses du Cotentin...
    Des héros attachants et un bon dosage entre les deux époques
    On attend la suite avec intérêt...